/* Menu horizontal ---------------------------------------------- */ .notuxmenu { width:100%; } ul.menuliste li { display: inline-block; /* Permet au menu de s'afficher à l'horizontale */ padding: 5px 30px; /* Espace autour de chaque lien (5px en haut et en bas, 30px à gauche et à droite) */ text-transform: uppercase; /* Permet de mettre le texte en majuscules */ } ul.menuliste li a { color: #000000; /* Affiche les liens du menu en noir */ text-decoration: none; /* Evite que les liens soient soulignés */ } ul.menuliste li a:hover { color: #777777; /* Les liens du menu deviennent gris quand on les survole */ } En savoir plus sur https://www.notuxedo.com/creer-menu-horizontal-blogger/#dF67d3C91BOEd3fb.99

lundi 3 juin 2019

Monsieur de EL James


  • Résumé : LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.
     
    Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu.
     
    Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ?
     
    Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

  • Déjà disponible en numérique et broché 
  • Où le trouver : Monsieur 

Merci à NetGalley et aux Editions JC Lattès.

Comme toute lectrice qui se respecte j'ai lu " 50 nuances de Grey", ce milliardaire et cet vierge que tout opposait et qui vivaient une romance torturé.

L'auteure avait d'une certaine manière révolutionné la romance contemporaine, j'étais donc curieuse de la retrouver avec ce nouveau titre.

Maxim à perdu son frère dans un tragique accident, en plus de perdre cet être si cher à son cœur il hérite de toutes les responsabilités dues à son statut  et qu'il a fuit le plus possible jusqu'à présent.

Alessia est une jeune Albanaise qui a fui son pays et est arrivée illégalement sur le sol anglais. Aidée par une amie de sa mère elle a pu fuir les pièges qui l'attendait et trouver un emploi chez un homme riche.

Entre la femme de ménage et l'aristocrate va naitre une relation forte mais entre les menaces et les secrets, arriveront ils à s'en sortir ?

Derrière sa façade d'homme froid et sans cœur, Maxime va se révéler à lui-même. Il est le premier surpris des sentiments qu'il ressent car pour lui les femmes n'étaient que des objets d'un soir.
Il est prêt à prendre tout les risques pour une inconnue parce qu'il à compris qu'elle allait changer sa vie, lui l’égoïste qui n'avait toujours pensé uniquement à sa petite personne et son confort personnel.

Alessia est une jeune femme marquée par la violence qu'elle a réussi à fuir, au contact de Maxim elle va se découvrir, découvrir aussi que la vie ce n'est pas ce qu'elle croit.

Deux personnages qui pourraient être touchants mais sommes toutes assez superficiels.

Alors c'est rare, mais pour moi c'est un vrai flop.

Une double narration à la première personne pour Maxime et à la troisième personne pour Alessia, je n'ai pas compris pourquoi et qui rend la lecture difficile.

D'autre part si le côté romance est assez sympa il reste fade comparé à ce qu'on à pu lire de cette auteure. Ce n'est pas forcément juste de comparer Maxim à Christian mais quand on a écrit un best seller on prend un risque avec le suivant. Et clairement là on est loin de ce qui se fait en romance aujourd'hui. Les émotions deviennent too much. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages.

Je me suis fait violence pour le terminer parce qu'il s'agissait d'un service presse, je pense que sinon je ne l'aurai pas terminé.

A lire par curiosité pour celles qui le souhaitent, les autres vous devriez survivre sans le lire.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire