/* Menu horizontal ---------------------------------------------- */ .notuxmenu { width:100%; } ul.menuliste li { display: inline-block; /* Permet au menu de s'afficher à l'horizontale */ padding: 5px 30px; /* Espace autour de chaque lien (5px en haut et en bas, 30px à gauche et à droite) */ text-transform: uppercase; /* Permet de mettre le texte en majuscules */ } ul.menuliste li a { color: #000000; /* Affiche les liens du menu en noir */ text-decoration: none; /* Evite que les liens soient soulignés */ } ul.menuliste li a:hover { color: #777777; /* Les liens du menu deviennent gris quand on les survole */ } En savoir plus sur https://www.notuxedo.com/creer-menu-horizontal-blogger/#dF67d3C91BOEd3fb.99

dimanche 17 février 2019

Interview de Lorène Mannarini











Pour la sortie le 13 février de "The Truth about Will", Lorène Mannarini à accepter répondre à nos questions :)

























1.Pour commencer, je te laisse te présenter. Qui es-tu ?



Je suis tahitienne d’adoption. J’ai vécu presque toute ma vie à Tahiti. Je travaille au quotidien avec des ados, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ça ne m’aide pas à être plus patiente. J’aime lire, danser, et laisser mon imaginaire vagabonder ici et là. Folle de cinéma, j’essaie de voir tous les films qui en valent la peine, et commence à m’intéresser aux dramas coréens. Evidemment, je milite pour des journées plus longues !



2.Peux-tu nous parler de ton prochain roman « The truth about Will»?



La vérité est-elle toujours bonne à dire ? Quoi qu’on puisse en penser, elle peut blesser, marquer, piétiner… Will, Alicia et Jeff ne sont pas des gens très différents de nous. Ces êtres de papier ont grandi avec des cicatrices, et même s’ils semblent être passés outre et ont réussi dans la vie, elles sont toujours là, béantes et destructrices… Reste à savoir si la vérité qu’ils réclament tant les en libérera.



3.Parmi tes différents titres , lequel à été le plus compliqué à écrire? Pourquoi ?


Ouh, question difficile. Je crois que le plus compliqué a été un diptyque commencé il y a environ deux ans, qui traite d’un sujet très personnel. J’y ai mis toute mon âme, mais avec du recul, je ne pense pas que je le publierai un jour, ou peut-être après y avoir apporté des modifications conséquentes.


4.Parmi tes personnages, lequel préfères tu? Pourquoi?



Le choix est difficile. Si la question concernait mes lectures, j’aurais pu répondre sans problème, mais là… En supposant qu’il s’agit toujours de la trilogie The Truth about, je dirais Jeff. Parce que malgré un passif bouleversant, il a su puiser en lui la force de survivre, et surtout il a gardé toute la bienveillance qui le caractérisait. Il est fort, déterminé, et prêt à se battre pour ceux qui comptent.



 5.Depuis quand écris-tu ? Qu’est ce qui t’a décidée à être publié ?

J’ai envie de répondre depuis toujours. J’étais gosse, mais je ne saurais donner un âge précis. Lorsque j’étais ado, ma sœur aînée Orlane avait imprimé certains de mes poèmes et les avait distribués lors d’une soirée à scène ouverte. J’avais trouvé ça bizarre et intimidant à l’époque, mais elle était tellement enthousiaste que je n’avais pas protesté. Donc être publiée… Je ne l’ai pas franchement décidé… Je l’ai peut-être espéré… Epta Publishing a fait le reste. ^^



6.Quels sont tes auteurs préférés ?

Celui qui m’inspire, me fascine, me hante, c’est Stephen King. Je le lis, je me nourris de ses mots, je plonge dans son univers avec un enthousiasme peu commun. Heureusement qu’il est très prolifique, sinon je le relirais tant que je le connaitrais par cœur. Mais évidemment, je ne me limite pas au genre fantastico-horrifique. J’aime aussi énormément Harper Lee, Jane Austen, Emily Brontë, Albert Camus, Maxime Chattam, Chantal T. Spitz, Bernard Werber… Et en romance, Teri Wilson, Elisia Blade, Colleen Hoover, Meredith Wild… Il y en a tant, difficile de tous les citer…




7.Quelles sont tes sources d’inspiration ?


Tout m’inspire. Les gens que je côtoie. La vie tout autour de moi, ma famille, mes amis. J’adore observer les gens et tenter de les deviner… Bon, je ne suis pas certaine d’être très douée, mais j’ai assez d’imagination pour combler les blancs.



8.Qu’est ce qui est important pour toi quand tu écris ?

Je dirais que le plus important est le ressenti. Ressentir des émotions. Parce qu’au final, nous ne sommes que des boules d’émotions que nous contenons tant bien que mal. Les mots sont la meilleure arme pour nous y aider. Ils racontent, chantent, hurlent, dansent, s’envolent. Ils peuvent tout faire.



9.Comment imagines-tu ta carrière dans 10 ans ?

Euuuuh… Je ne sais pas si on peut parler de carrière. J’écris parce que j’aime ça, et je ne veux ni ne peux m’en passer. Alors je continuerai à écrire, même si tous mes écrits ne sont pas publiés… Dans 10 ans, j’écrirai, je lirai, et je continuerai à partager mes rêves et mon moi intérieur avec ceux que ça intéresse…

10.Quel regard portent tes proches sur tes romans ?





Mon chéri a promis de lire The Truth about Will dès que la version brochée arrivera à la maison, donc je vous dirais ça très bientôt… Sinon, ceux qui savent et me lisent m’encouragent et me félicitent… Même ma sœur qui n’est pas fan de romance joue le jeu. ^^



11.À part l’écriture, quelles sont tes passions ?



J’adore la musique, je ne peux pas vivre sans. Soit les textes me touchent, soit c’est un feeling particulier. Je suis folle d’Ed Sheeran. Mais, en ce moment j’écoute beaucoup Natural, Everything it takes ou Dream d’Imagine Dragons… J’ai des goûts variés. Comme je l’ai dit, la lecture et le cinéma sont très importants. J’ai une collection impressionnante de romans, et je continue d’en acheter. Les gens ont parfois du mal à comprendre, mais lire, c’est plus qu’un plaisir, c’est une absolue nécessité. J’adore danser aussi, et cela dès que j’en ai l’occasion. ^^




12. Si tu devais écrire un titre à 4 mains, avec qui le ferais-tu? Pourquoi ?


Ah, j’ai déjà quelques projets en cours… J’écris sur la page Wattpad d’elirenica une romance à six mains avec mes très chères amies Elisia Blade et Erica Darcy, intitulée Lust Kick Love Punch. Abby Soffer et moi avons une romance contemporaine sur le feu, et attendons d’ailleurs avec impatience de nous y remettre… Et j’ai un projet secret qui me tient énormément à cœur, avec Sam Ashling dont le premier roman sortira très prochainement chez Epta Publishing !



13. Quel est ton livre de chevet ?

Ah, en ce moment je lis Duma Key, encore une belle œuvre du King, avec son lot d’énigmatiques petits évènements surnaturels et sa magnifique capacité à décrire le monde qui l’entoure et l’âme des gens.










Pour finir, un petit portrait chinois :


* Un livre : Les Noces de Camus, notamment l’essai « Noces à Tipasa ».
* Un pays : La Grèce.
* Une saison : l’été.
* Une chanson : Unless it’s with you.
* Un film : Le cercle des poètes disparus.
* Une série : Castle Rock.
* Un animal : un orque.
* Un objet : un livre, évidemment.
* Une couleur : le bleu.
* Une citation : « Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne. », Le petit Prince, Saint-Exupéry.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire